top of page

Comment l’alimentation influence la fertilité et l’équilibre hormonal

En Belgique, un couple sur six est confronté à des problèmes de fertilité. En parallèle, l'endométriose touche au moins 10% des femmes tandis que le SOPK (syndrome des ovaires polykystiques) est la réalité de 7 à 15% de la population féminine belge. Aujourd’hui, on n’arrive toujours pas à expliquer toutes les infertilités ni même toutes les causes et facteurs de ces troubles hormonaux que sont l’endométriose et le SOPK. Toutefois, les dernières études ont montré qu’un changement dans l’alimentation et dans le mode de vie de ces femmes a eu un impact significatif sur leurs troubles. Maïté Hamouchi est naturopathe spécialisée dans la santé féminine. Elle aide tous les jours ces femmes à diminuer leurs symptômes grâce à une approche complète et multifactorielle.



En Belgique, un couple sur six est confronté à des problèmes de fertilité.
En Belgique, un couple sur six est confronté à des problèmes de fertilité. Ph. Pexels

Et si la médecine naturelle pouvait aider ces femmes à se sentir mieux ? C’est en tout cas le pari que s’est lancée Maïté Hamouchi, ancienne rédactrice en chef du journal Metro. En tant que naturopathe, elle est « persuadée que la médecine allopathique et la médecine naturelle sont complémentaires ». Elle a ouvert son cabinet de médecine naturelle dans la commune de Lasne en avril dernier et depuis, elle reçoit quotidiennement des femmes atteintes de troubles hormonaux. « En peu de temps, j’ai vu des femmes s’épanouir, redécouvrir ce que c’est de ne pas avoir mal. Parfois, elles ne doivent pas changer grand-chose pour voir une nette amélioration de leurs symptômes. Les résultats sont impressionnants. »


L’alimentation, le premier pilier pour une fertilité optimale

Un pilier clé de son approche naturopathique est l’alimentation. Maïté commence toujours ses consultations par cet outil. « Que ton aliment soit ta première médecine », disait, à ce propos, Hippocrate, premier médecin et premier naturopathe. Il y a 2500 ans, il avait déjà compris toute l’importance de l’alimentation pour la santé. Pour Maïté, une amélioration des symptômes et de la fertilité passe automatiquement par un rééquilibrage alimentaire. « Si on prend l’exemple de la fertilité, une étude a même récemment montré que les femmes qui avaient adopté un régime méditerranéen avaient augmenté leur chance de procréer de 40%. »  Ce changement dans l’alimentation est d’autant plus important que nos habitudes alimentaires sont devenues désastreuses depuis la révolution industrielle. Et leurs conséquences sur la santé ne sont aujourd’hui plus à démontrer : maladies inflammatoires chroniques, maladies auto-immunes, allergies, troubles hormonaux,…


Il est donc aujourd’hui plus que jamais nécessaire de revoir notre alimentation ainsi que notre rapport à la santé. L’objectif premier de Maïté est que les femmes redeviennent actrices de leur santé. Avec son approche, elle espère qu’elles comprennent l’importance d’investir en elle, de la prévenir et de changer nos habitudes de vie.

Après plus de deux mois d’activité, les retours sont plus que positifs. Les femmes qui ont consulté Maïté ont repris possession de leur santé et de leur corps. Elles ont immédiatement senti les effets positifs sur leurs troubles hormonaux… et même leur fertilité !


 

 

Coordonnées :

Maïté Hamouchi

Cabinet de Médecine Naturelle :

5, rue de l’abbaye – Lasne

 

Medi-Vanderkindere

152, rue des Carmélites



Comentarios


bottom of page